Comment Arrêter Un Jeûne Long Ou Très Long (Zacharias T. Fomum)

COMMENT ARRÊTER UN LONG JEÛNE

Des jeûnes longs et très longs sont de sérieux combats spirituels. Il est dommage de constater que la plupart des enfants de Dieu ne savent rien du combat qui se déroule dans ce domaine. C’est une expérience qui devrait être faite au moins une fois.

Nous recommandons à ceux qui sont appelés à une vie et un ministère de jeûne et de prière de s’efforcer d’acquérir de l’expérience dans le domaine des jeûnes de vingt-deux à quarante jours. Il ne suffit pas de demeurer dans les eaux calmes et peu profondes des jeûnes de courte ou moyenne durée. Certains poissons peuvent être pêchés dans des eaux peu profondes. Cependant, si l’on veut pêcher des baleines ou des requins, il faut aller en eau profonde. Certains exaucements peuvent être reçus du Seigneur au cours de jeûnes de courte ou moyenne durée. D’autres ne peuvent être reçus qu’en réponse à des jeûnes longs ou très longs. Certains coups peuvent être portés au royaume, aux plans et aux stratégies du diable par des jeûnes partiels ou relativement courts. Toute­fois, certains coups ne peuvent être portés au diable que par ceux qui accomplissent des jeûnes longs ou très longs. Dieu nous a laissés libres de décider jusqu’où nous voulons aller. C’est à nous de choisir si nous allons pêcher en eau peu profonde ou en eau profonde. Pêcher en eau peu profonde ne fait pas courir de grands dangers. Pêcher en eau profonde est risqué. Mais ces risques représentent aussi des occasions de grandes victoires. Réfléchis bien à cela.

Cela signifie donc que la manière d’arrêter les jeûnes longs ou très longs représente un problème plus délicat que pour des jeûnes de courte ou moyenne durée.

J’ai décidé de placer la limite entre les jeûnes longs et les jeûnes très longs au niveau du trente-deuxième jour. Ceci résulte de l’expérience de la plupart d’entre nous, au cours d’un récent très long jeûne. Nous avons senti que nous entrions dans un nouveau domaine. Deux d’entre nous eurent l’impression que nous étions en train de mourir au cours de la nuit du trente-­troisième jour, alors que nous étions dans une assez bonne condition jusque là. Tout resta très sombre, et la bataille fut vraiment intense au cours du trente-huitième jour. Mais ton expérience peut être différente. aussi ne te soucie pas trop de cette distinction.

Nous suggérons le programme suivant pour arrêter un long jeûne de vingt-deux à trente-deux jours:

PREMIER JOUR:

  1. Boire un jus de fruit préparé avec des fruits non acides. Il faut diluer ce jus dans de l’eau, à raison d’une mesure de jus pour une mesure d’eau. Ne pas ajouter de sucre. Le jus du commerce doit être évité autant que possible, parce qu’il n’est pas frais et qu’il contient du sucre. On risque même un empoisonne­ment alimentaire. Ne pas boire de jus pur, sans eau. Il est trop concentré pour l’organisme. Nous recommandons de rompre le jeûne entre 18 et 21 heures. Nous suggérons de boire ce jus dilué au rythme d’un verre à l’heure. Ne rien prendre d’autre, pour que le corps soit traité de la meilleure manière possible.

  2. A la place du jus de fruit, on peut boire une soupe légère à base de légumes, de viande ou de poisson, sans adjonction d’huile. Enlever tous les morceaux de poisson, de viande ou de légumes. Ne pas épicer la soupe. Prendre cette soupe au rythme d’un verre à l’heure. Vous pouvez alterner le jus de fruit et la soupe toutes les heures. Cependant, nous avons constaté que l’on obtient un meilleur résultat si l’on ne boit que du jus ou de la soupe, sans alternance. C’est la marque d’un manque de disci­pline que de vouloir prendre les deux au cours d’une même soirée, spécialement après des jeûnes qui ont dépassé trente jours.

DEUXIÈME JOUR:

Prendre l’un des trois aliments suivants. Il est aussi possible d’en prendre un le matin, un à midi, et le troisième le soir:

  1. De la soupe semblable à celle du premier jour, mais en plus grande quantité.

  2. Du jus de fruit préparé comme celui du premier jour, mais en plus grande quantité. On peut même prendre successivement la soupe et le jus, le matin, à midi et le soir.

  3. Un peu de légumes bien cuits dans de la viande ou du poisson. Mais nous recommandons de ne pas manger la viande ou le poisson dès le deuxième jour. Le problème de beaucoup de gens est leur manque de discipline dans leurs habitudes alimentaires. Tu devrais saisir cette occasion pour rééduquer entièrement ton corps et ton appétit. Pour ce faire, nous te recommandons de ne prendre que trois repas, le matin, à midi, et le soir. Ne mange rien entre ces repas, même si ton régime est encore très léger et si ton corps réclame sans cesse à manger. Résiste à la tentation de céder à ce manque de discipline. Tu dois aussi décider de ne rien manger après ton repas du soir, avant de te coucher. Ceci portera du fruit pour l’avenir, et tu pourras apprendre à bien contrôler ton corps et ses exigences.

TROISIÈME JOUR:

On peut manger les aliments suivants:

  1. Des légumes cuits avec de la viande ou du poisson. Le

  2. poissonest préférable à la viande. Les légumes et le poisson peuvent être mangés en quantités acceptables. La viande doit être bouillie jusqu’à ce qu’elle soit très tendre, et ne doit être mangée qu’en petites quantités.

  3. Toutes sortes de fruits, sauf les fruits acides, les avocats et les prunes.

  4. Du yaourt ou du lait.

  5. Une bouillie.

  6. Du pain trempé dans du lait.

  7. En cas de diarrhée, des carottes bouillies ou des œufs durs.

QUATRIÈME JOUR:

  1. Manger des légumes cuits avec du poisson ou de la viande.

  2. Manger de la viande, du poisson, ou des haricots.

  3. Manger des fruits.

  4. Manger des yaourts ou boire du lait.

  5. Manger des bouillies.

  6. Manger des salades.

  7. Manger des œufs à la coque ou frits.

  8. Manger de petites quantités de féculents commeles bananes plantain, l’igname, le riz, etc... Ces aliments doivent être bien mâchés.

  9. En cas de diarrhée, faire comme pour le troisième jour. Ne pas avoir recours à des médicaments.

CINQUIÈME JOUR:

  1. Manger des légumes cuits.

  2. Manger de la viande, du poisson, ou de toute autre source de protéine.

  3. Manger des fruits.

  4. Manger des yaourts ou boire du lait.

  5. Manger des bouillies.

  6. Manger des salades.

  7. Manger de petites quantités de féculents comme pour le quatrième jour.

  8. Manger de petites quantités de ton plat préféré.

  9. En cas de constipation, retourne à un régime à base de jus de fruits et de légumes bouillis, jusqu’à ce que la constipation soit arrêtée.

  10. En cas de diarrhée, reste au régime à base de carottes bouillies et d’œufs durs, jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

SIXIÈME JOUR:

Retourner à une alimentation normale.

COMMENT ARRÊTER UN TRÈS LONG JEÛNE

PREMIER JOUR:

Prendre l’un des deux aliments suivants à la fois:

  1. Une soupe très légère, à base de poisson ou de viande, mais sans les morceaux de poisson ou de viande. Il est préférable d’en retirer toute matière grasse. La soupe doit être aussi maigre que possible. On peut aussi ajouter à la soupe des tomates et des oignons. A part cela, ne rien mettre dans la soupe. On ne doit y ajouter que très peu de sel. Le poisson et la viande contiennent déjà bien assez de matières grasses. Il n’y a donc aucune raison d’ajouter de l’huile à la soupe. Ne pas y mettre du poivre. Prendre la soupe au rythme d’un verre à l’heure. Ne rien prendre d’autre.

  2. Du jus fraîchement pressé de fruits ou légumes suivants: orange, ananas, papaye, carotte ou pastèque. Diluer le jus dans de l’eau, à raison d’une mesure d’eau pour une mesure de jus. Ne pas ajouter de sucre. Prendre un verre de cette boisson toutes les deux heures. Ne rien prendre d’autre. Nous insistons, et c’est le fruit d’une expérience chèrement acquise, sur le fait qu’il ne faut boire aucun jus non dilué dans de l’eau.

Certaines personnes boivent d’abord la soupe puis, une heure ou deux après, le jus de fruit. D’autres commencent par le jus de fruit et prennent la soupe un peu plus tard. D’après mon expérience personnelle, nous suggérons de rester soit à la soupe, soit au jus de fruit, pendant tout le premier jour. L’estomac ne doit pas être trop tôt contraint de prendre les deux aliments en même temps. Rappelle-toi qu’il vient de prendre quarante jours de vacances! Ne le traumatise pas. Nous suggérons également de rester à un seul type de jus de fruit ou de légume. Il n’est pas conseillé de boire d’abord du jus d’orange, puis du jus de carottes, ensuite du jus d’ananas, etc... Cela entraîne des désor­dres. La tentation d’agir ainsi sera très forte, mais nous espérons que tu n’y céderas pas. Si tu as faim pendant la nuit, lève-toi et sers-toi un peu de soupe ou de jus. Cependant, si tu refuses de céder à la tentation de prendre de la nourriture pendant cette première nuit, tu feras bien. Mais chacun a des habitudes alimentaires qui lui sont propres, et il faut garder une certaine liberté.

DEUXIÈME JOUR:

On peut prendre n’importe lequel de ces trois aliments. Il est aussi possible d’en prendre un le matin, l’autre l’après-midi, et le troisième le soir.

  1. Une soupe préparée comme pour le premier jour, mais en plus grande quantité, toutes les quatre heures environ.

  2. Du jus comme précédemment, mais en plus grande quantité, toutes les quatre heures environ.

  3. Des légumes bien bouillis avec du poisson ou de la viande. On peut ajouter du yaourt ou du lait non sucré. La tentation sera très grande de commencer à grignoter quelque chose. Ne cède pas à la tentation. Si tu cèdes, c’est un péché. Cela causerait des dégâts dans ton corps. Tu as été averti! La quantité de viande cuite avec les légumes doit être très petite.

TROISIÈME JOUR:

On peut prendre les aliments suivants, le matin, à midi, et le soir:

  1. Des légumes bien bouillis avec de la viande ou du poisson. Le poisson est préférable à la viande, s’il est disponible. On peut manger de bonnes quantités de ce plat trois ou quatre fois par jour. Si tu peux éviter de manger de la viande, ce sera mieux pour toi.

  2. Des fruits choisis parmi les fruits suivants: oranges, papayes, pastèques, ananas, bananes, mangues, et fruits sem­blables. Eviter cependant les fruits suivants: prunes, pommes et avocats.

  3. Des yaourts ou du lait non sucré.

  4. Un peu de bouillie, un peu de flocons d’avoine ou de flan, etc.

  5. Du pain de mie trempé dans du lait. En cas de diarrhée aiguë, manger un œuf dur, et réduire la quantité de légumes et de fruits.

QUATRIÈME JOUR:

Manger de tous les aliments suivants, mais en quantités raisonnables:

  1. Des légumes cuits avec du poisson ou de la viande.

  2. Du poisson bouilli. Le poisson frit n’est pas recommandé.

  3. De la viande.

  4. Des bouillies, des flocons d’avoine, du flan, ou du pain trempé dans du lait.

  5. Des yaourts ou du lait.

  6. Une salade sans vinaigre.

  7. Des œufs durs.

En cas de diarrhée, manger des œufs durs et des carottes, jusqu’à ce que la diarrhée soit arrêtée. Les carottes bouillies dans de la viande ou du poisson sont excellentes à cet effet. Il est cependant important de ne rien manger d’autre que les carottes et les œufs durs.

CINQUIÈME JOUR:

Ton régime alimentaire ne doit comprendre que les aliments suivants:

  1. Des légumes.

  2. Du poisson ou de la viande.

  3. N’importe quelle sorte de bouillie, de millet ou de riz par exemple.

  4. Des yaourts ou du lait.

  5. Du pain de mie.

  6. Toutes sortes de fruits.

  7. De petites quantités de féculents tels que: riz, macaronis, garri, pommes de terre, patates douces, bananes plantains, etc. Ces aliments doivent être écrasés ou en purée. Eviter d’en manger abondamment. Surveiller les tendances de gloutonnerie pas­sées.

  8. Des salades sans vinaigre.

Il est évident que personne n’est obligé de manger tous les aliments de cette liste. Ce ne sont que des suggestions. Tu dois manger ce que tu peux te permettre de te procurer. Si tu n’as pas les moyens d’acheter de la viande ou du poisson, cela ne fait rien. N’essaye pas de te procurer des aliments spéciaux. Mange ceux de cette liste que tu pourras te procurer facilement et que tu peux te permettre d’acheter. Par exemple, si tu vois que tu ne peux te permettre d’acheter que du mais et du riz pour faire une bouillie, avec quelques légumes et un fruit, ce sera parfait. En général, ceux qui introduisent de la viande dans leur régime alimentaire très progressivement et avec prudence ont un avantage sur les autres. La digestion des protéines n’est pas un processus très facile. Le foie intervient beaucoup dans ce processus. Rappelle-toi qu’il vient d’avoir quarante jours de vacances. Permets-lui de ne reprendre son travail que progressivement. Il ne s’en portera que mieux, et toi aussi!

SIXIÈME JOUR:

Retourner à un régime alimentaire normal.

SEPTIÈME JOUR:

Manger normalement, mais encore en petites quantités. Prendre garde aux points suivants:

  1. Les œufs durs constipent. Ils doivent être introduits progressivement dans l’alimentation. On peut toutefois les pren­dre des le deuxième jour, pour arrêter une diarrhée.

  2. Les pommes et les prunes constipent beaucoup de gens. Il ne faut pas commencer à en manger trop tôt après la fin du jeûne.

  3. Le café, le thé, le poivre et la noix de cola sont des stimulants. Il faut attendre plusieurs semaines après la fin du jeûne pour recommencer à en prendre.

  4. Il ne faut pas manger de légume trop difficile à digérer pendant les premières semaines après la fin du jeûne.

  5. La soupe d’okro facilite beaucoup la digestion de nombreuses personnes. Il est fortement recommandé d’en manger après un jeûne, partout où l’okro est disponible.

Chacun peut varier son alimentation selon ses besoins personnels. Par exemple, le lait est un laxatif pour certains, alors qu’il constipe d’autres personnes. Il faut prendre en considération les caractéristiques particulières de chaque organisme, quand on s’efforce de reprendre une alimentation normale après un jeûne de quarante jours.

Il faut aussi tenir compte du fait que, dans certains pays, les fruits sont très rares et trop chers pour beaucoup de chrétiens. Même dans un pays comme le nôtre, où les fruits sont générale­ment très abondants, à des prix relativement bas, ils sont très rares à Yaoundé pendant le mois d’août et au début du mois de septembre. Celui qui recommence à manger après un jeûne doit donc s’arranger avec ce qui est disponible. Par exemple, il choisira de préparer une soupe au lieu du jus de fruits, s’il n’y a pas de fruits, et il devra se priver de fruits au cours des jours suivants.

Dieu prend soin de Ses enfants. Il faut Lui présenter tous nos problèmes. Une sœur nous a raconté qu’elle a arrêté un jeûne de trente jours en mangeant une bouillie légère. Elle était dans une région où il n’y avait ni fruits ni légumes. Le Seigneur a vu son problème. Cependant, si l’on dispose de tous les aliments néces­saires, et que l’on décide d’arrêter un jeûne en prenant n’importe quoi, par négligence ou par désir incontrôlé de manger, on devra en souffrir!

Il y a de réelles différences, sur le plan physique comme sur le plan spirituel, entre un jeûne de trente jours et un jeûne de quarante jours. Sur le plan physique, on doit comprendre que le corps s’est vidé d’un certain nombre d’éléments essentiels, qui ne seront pas reconstitués en un jour. Il faut quarante jours pour que le corps récupère complètement après un jeûne de quarante jours. Le taux d’hémoglobine peut être bas, et cela prendra du temps pour reconstituer l’équilibre de l’organisme, à moins d’avoir recours à des médicaments. Je ne le recommande pas. Je préfère que le corps puisse récupérer de lui-même ce qui a été perdu. On peut éprouver des étourdissements provoqués par le faible taux de fer dans l’organisme. Ceci également reviendra lentement à l’équili­bre. On reprendra rapidement du poids. Mais personne ne doit s’y tromper: ce n’est pas parce que l’on reprend du poids que tout est redevenu normal dans l’organisme.

La bouche dégagera souvent une mauvaise haleine. Cela pourra durer plusieurs semaines. Il faut l’accepter ou prier pour qu’elle disparaisse. Elle est souvent très mauvaise au commence­ment. Mais, après plusieurs jours d’alimentation, elle commence à disparaître, pour ne revenir qu’occasionnellement. Il faut veiller à ne pas manger n’importe quoi, dans le désir de faire disparaître cette mauvaise haleine.

Après un jeûne de quarante jours, l’eau aura souvent un goût horrible pour beaucoup de personnes. Certains résolvent le problème en ne buvant que du jus de fruit. D’autres ajoutent quelques gouttes de citron dans leur eau. D’autres se font une tisane pour pouvoir la boire. Quelle que soit ta situation, tu dois la présenter au Seigneur. Il se peut qu’Il ne te donne pas tout de suite la solution, mais Il te donnera la grâce de supporter cet inconvénient.

Souvent, à la fin du jeûne, les jambes enflent en raison de la consommation d’eau. Il ne faut pas s’en inquiéter outre mesure. Après quelque temps, le corps reviendra à la normale. Nous n’encourageons pas la prise de médicaments pour accélérer artificiellement ce retour à la normale.

Il n’est pas conseillé de conduire une voiture trop tôt après la fin d’un jeûne de quarante jours. Certains éprouvent soudain des étourdissements après le jeûne. Cela peut même se produire jusqu’à une semaine après le jeûne. Tant que tu ne connais pas la réaction de ton organisme dans ce domaine, il vaut mieux que tu ne prennes pas le risque de conduire.

Certains récupèrent très vite après un jeûne de quarante jours, alors que d’autres doivent rester couchés pendant plu­sieurs jours. Tu dois agir selon la constitution de ton organisme. N’imite pas les autres. Si tu dois faire de nombreux jeûnes de quarante jours dans ta vie, tu dois demander au Seigneur qu’il te donne la capacité de récupérer rapidement après chaque jeûne, afin de racheter le temps.

Tu apprendras beaucoup d’autres choses par toi-même, après avoir accompli ton jeûne de quarante jours! Que le Saint-Esprit t’enseigne! Sois ouvert aux changements qu’Il effectuera dans ton corps, après la fin de chacun de tes jeûnes de quarante jours! Que Dieu te bénisse abondamment. Amen!

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest.
Rate this post:
0 Characters
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

News Letter Signup

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Blog Archives

cmfi_logo_en_new_589x500.png

Ave. Zacharias Tanee Fomum, P.O. Box 385, Bertoua, Cameroon

  • dummy+1 (613) 298-2449

  • dummy+47 454 12 804

  • dummy info@ztfministry.org

Newsletter Signup

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Copyright © 2019 Christian Missionary Fellowship International | Zach Fomum Ministry